Présentation

Derniers Commentaires

La maçonnerie

Mercredi 22 octobre 3 22 /10 /Oct 20:57

Mercredi 22 octobre

Aujourd'hui, pas de couvreur, pour cause de pluie. Par contre l'entreprise de maçonnerie a refait son apparition.
En effet, il faut encore intervenir sur les lucarnes et aussi sortir la cheminée du toit .



Les cotés des lucarnes sont remplis de carreaux en béton cellulaire (Siporex) d'épaisseur 10 cm. Ce matériau a, comme principaux avantages, d'être très isolant et particulièrement léger.



Et voici le conduit de cheminée sortant du toit.
En fait, ce que l'on voit n'est qu'une sortie de toit. Le conduit de fumée sera constitué d'éléments isolés, en inox, type Inox-Galva de diamètre ø int. 230 ; un produit de la société Cheminées Poujoulat.


Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 1 octobre 3 01 /10 /Oct 21:52


Mercredi 1 octobre

Après les lucarnes, nous voilà à présent dans les finitions.
Et les finitions, par définition, c'est toujours long .....

Pour commencer, percement de la trappe d'accès au vide sanitaire.



Cette ouverture, réalisée entre deux poutrelles, est située dans le garage du coté du futur escalier.

Ensuite, préparation et mise en place des appuis de fenêtre.



Les appuis de fenêtre, réalisées en béton blanc, sont produits par la société Alentour.



On commence par découper l'emplacement nécessaire pour recevoir l'appui de fenêtre, toujours à la scie.



Et ensuite, l'appui de fenêtre est scellé au mur comme ci-dessus.



Voilà le résultat sur les lucarnes.



La même chose, mais avec plus de recul.
Les seuils des portes de garage ont été réalisés sur place, ce qui explique la protection - contre la pluie - que l'on aperçoit sur la droite de la photo.

Jeudi 2 octobre

Fin de la pose des appuis de fenêtre et des seuils de porte.



Voici l'appui de fenêtre du séjour, de largeur 2,10 m, réalisé en deux parties ;



ainsi que le seuil de porte du hall vers la sortie terrasse, de largeur 1,40 m, toujours en deux parties.




Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 septembre 1 29 /09 /Sep 21:20


Lundi 29 Septembre

La gros-oeuvre arrive bientôt à son terme avec la réalisation des 6 lucarnes, type capucine, toujours en brique.


Les 2 lucarnes coté sud, en cours de réalisation. Il ne reste plus que les linteaux à poser et le bétons à couler.


C'est formidable comment la brique peut se découper. Pour réaliser les poteaux, les maçons sont partis de brique Poteau Multi-Angles GFR20 qu'ils ont ensuite découpée pour obtenir une section carré.



Sur cette vue, on peut voir le mur de refend terminé ainsi qu'une des 2 lucarnes nord.



Un vue de l'ensemble de la maçonnerie (presque) finie, avant la pose de la charpente.
 J'ai profité des derniers rayons de soleil pour prendre cette photo, avant que la grisaille et la pluie n'arrivent.

Mardi 30 Septembre

Mise en place des linteaux et coulée du béton.



C'est avec ces briques Linteau-Chainage R20 que vont être réalisés les linteaux de lucarne.


Détail d'une lucarne après coulée du béton dans les poteaux et le linteau.



Avec un peu de recul.



Cette fois-ci, le gros œuvre est vraiment terminé ; le beau temps aussi, d'ailleurs.




Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 24 septembre 3 24 /09 /Sep 21:24


Mercredi 24 septembre

Au lendemain de la coulée de la dalle, nous voici déjà au début de la montée des murs du 1er étage.

Sur toute la zone habitable, les murs s'élèvent de 44 cm. Cette valeur correspond exactement au décalage horizontal entre les murs du garage et de la partie habitable, coté ouest.


Le mur est réalisé avec 2 rangées de briques de hauteurs différentes : la première rangées, avec des briques de H = 30 cm et la seconde avec des briques reprises en hauteur.



Voici le chantier de découpe. Pour obtenir une découpe bien plane, les maçons utilisent une tronçonneuse à disque.



Découpe des briques en série



Ici, on commence à apercevoir l'emplacement des lucarnes.



Vue de l'extérieure, coté habitation, cette fois-ci avec la hauteur de mur finie.

Jeudi 25 septembre

Poursuite de l'élévation des murs et début de la montée des lucarnes.



Vue sur les la base des lucarnes.



Les mêmes lucarnes vue du sol.



Sur cette vue, on constate une erreur de construction. L'élévation de H. 44cm (en rouge), au niveau du grenier, ne doit pas exister. Ces deux murets devront donc être démolis.



Préparation de la construction du pignon.

Vendredi 26 septembre

Construction du pignon et du mur de refend.



Et voici le pignon avec, en partie supérieure, le pan coupé pour recevoir le toit en demi-croupe.
On remarque que les murets, construits par erreur la veille, ont été démolis.



Le seul mur de refend de la maison montant jusqu'au toit, en cours de réalisation.



Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 septembre 1 15 /09 /Sep 22:29


Lundi 15 septembre, début de la réalisation de la dalle du 1er étage.

Cette fois-ci, pour réaliser le plancher du 1erétage, la solution retenue est basée sur un ensemble plus classique de poutrelles et entrevous (Hourdis) en béton de chez KP1. Cette solution a été choisie pour permettre l'application directe du plâtre.



Vue d'ensemble après la pose des poutrelles du coté de l'entrée,



du coté du séjour



et du coté du garage.



Toujours les poutrelles, mais cette fois-ci vue du dessus.


On peut s'apercevoir que les poutrelles sont identique à celles de la dalle du RdC. Par contre, la section des entrevous est beaucoup plus importante. 

Mardi 16 septembre

Mise en place des entrevous sur toute la partie habitable.


Cette fois-ci, on commence vraiment à imaginer notre intérieur.
La zônetrèslumineuse, sur la gauche, correspond à la future cage d'escalier.



Vue du séjour en direction des portes-fenêtres.



Et voici, une vue du dessus.

Mercredi 17 septembre

Fin de la mise en place des entrevous, au niveau du garage ;  coffrage de la trémie de la cage d'escalier coté habitation et début de la mise en place du ferraillage.



Vue du garage.



Toujours le garage.



Et voici le coffrage de la trémie de la cage d'escalier.

Jeudi 18 septembre


Coffrage de la trémie de la cage d'escalier coté garage, poursuite de la mise en place du ferraillage et début de la pose des planelles(Briques étroites de hauteur 25 cm pour coffrerle nez de plancher). Voilà le travail du jour.



 Mise en place du ferraillage et des planelles, ici, au dessus du séjour.


Voici une vue extérieure après la pose des planelles.

Vendredi 19 septembre

Fin de la pose des planelles et du ferraillage.



Le plancher est quasiment prêt à recevoir le béton.



Au dessus de chaque ouvrant important, un ferraillage spécifique a été mis en place pour renforcer la tenue mécanique. Ici, nous sommes au dessus de la grande porte-fenêtre de séjour.



Et voila le résultat, avec un peu de recul.

Mardi 23 septembre

Coulée de la dalle; cette fois-ci sous le soleil.
Quantité de béton utilisée : 27 m3


Et voilà la dalle terminée. On remarque au premier plan, la cage d'escalier et, un peu plus loin sur la gauche, le passage pour le conduit de cheminée.



Le ferraillage qui dépasse de la dalle situe les emplacements des lucarnes. Si on cherche bien, on en aperçoit 4 sur les 6 de prévues.



Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 1 septembre 1 01 /09 /Sep 21:57


Lundi 1er septembre
Début de la pose des linteaux et des coffres de volet roulant.

Les produits monolithes utilisés sont en terre cuite de chez Terreal.

Les coffres sont de section extérieure (h x p) 31,4 x 30 cm. Ils permettent de recevoir des volets (en aluminium de chez Bubendorff) de hauteur maxi 2,30 m.



Et voilà le résultat après mise en place (ceci correspond à la fenêtre de la cuisine)



Le coffre étant plus large que le mur, il dépasse donc du coté intérieur.



Et voici les linteaux (de section 20 x 20 cm) posés au niveau des fenêtres (50 x 75) et de la porte d'entrée.

Mardi 2 septembre
Fin de la poses des éléments monolithes et réalisations des linteaux maçonnés.



Coffrage + coulée des 2 linteaux - cintrés - des portes de garage.



Vue générale après pose des coffres et des linteaux

Jeudi 11 septembre

Reprise des travaux, par l'entreprise de maçonnerie, après quelques jours passés sur un autre chantier.



Décoffrage des linteaux des 2 portes de garages.



Coffrage + coulée du linteau de la porte d'accès de la lingerie vers le couloir .

Vendredi 12 septembre
Fin de la réalisation des linteaux.



Mise en place d'une poutre pré-fabriquée (Entre séjour et hall d'entrée)



Coffrage + coulée du linteau - cintré - de la porte d'entrée ;



et vue par le dessus.

On aperçoit, en arrière plan, le début de la mise en place des poutrelles du plancher supérieur.




Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 août 3 27 /08 /Août 11:46

Lundi 25 août, début des murs.

Comme cela est décrit dans la présentation, la maison est construite en Porotherm, modèle Grand Format Roulé 20 de chez Wienerberger.



Le procédé de réalisation de ce type de mur est un système de maçonnerie enduite en briques de terre cuite rectifiées, à alvéoles verticales, assemblés par des joints horizontaux minces (1 mm fini) obtenus avec un mortier-colle. Les joints verticaux à emboîtement permettent un assemblage totalement à sec.

Caractéristiques techniques :

Faces de pose rectifiées ± 0,5 mm

Format 500 x 200 x 299 mm - 50 pièces/palette

Nombre au m2 : 6,6

Poids brique : 18 kg

Poids mur nu : environ 120 kg/m2

Épaisseur finie joint horizontal : 1 mm (1 sac de mortier fourni pour 2 palettes de briques)

Joints verticaux : emboîtements à sec ou poches à mortier remplies (±3 l/m2)

Revêtement extérieur : mortier chaux-ciment ou prêt à l’emploi pour support classé “type A”


Performances :

• Résistance thermique du mur enduit mortier 1 face :

R = 0,78 m2 .K/W

R = 0,76 m2 .K/W (joints verticaux remplis)

• Isolation thermique du mur fini avec complexe 10+1 Th32 (Ex: Doublissimo)

Up = 0,24 W/m2.K  (RT 2005 ≤ 0,36 W/m2.K)    

R = 3,95 m2.K/W  (RT 2005 ≥ 2,35 m2.K/W)      

• Résistance mécanique :

Résistance à la compression normalisée : fb = 10 N/mm2 (soit 200 tonnes par ml hors coef. de réduction)

• Protection incendie :

Réaction au feu : classement A1 (incombustible)

• Humidité d’équilibre : inférieure à 0,5 % en poids 

 

 


L'arase de départ, sur laquelle repose le premier rang de brique, est réalisée en mortier traditionnelle. Cette assise est réalisée à l'aide de platines mise à niveau grace à d'un laser central.



Détail des briques d'angle.

Mardi 26 août.



Voici le matériel nécessaire à la pose des briques. On aperçoit, entre autre, le rouleau applicateur du mortier-colle.



Mise en place du mortier-colle à l'aide du rouleau applicateur.



Pose des briques au maillet en caoutchouc.



Le mortier-colle, ici situé derrière la palette de brique, est livré directement avec les briques à raison de 2 sacs de 25 kg par palette.
A coté, on aperçoit la scie électrique permettant la découpe des briques.

Mercredi 27 août.



Les murs montent, montent ...  Cela commence à ressembler à une maison.



Une vue de la porte arrière du garage.



Cette fois-ci, une vue du coté de la (future) terrasse.

Jeudi 28 août.



Les murs ne cessent de monter.
Ici une vue du garage.



Un vrai jeu de construction ....      Au premier plan, la zone de découpe.



Sur cette vue, on constate une erreur (zone en rouge). La fenêtre de salle de bain est inexistante !!!
En réalité, la fenêtre figure bien sur le plan, mais son implantation n'est pas cotée.

Vendredi 29
août.

Cette journée est consacrée à la finition des murs de refend, la découpe de la fenêtre oubliée ainsi qu'au nettoyage général du chantier.



Et voici la façade ouest aprés découpe de la fenêtre.



Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 30 juillet 3 30 /07 /Juil 22:26

Mardi 29 juillet, début de la réalisation de la dalle.

Pour réaliser le plancher, la solution retenue est basée sur les produits Leader de chez KP1 avec poutrelles et entrevous (Hourdis).

Les poutrelles utilisées, modèle à section en Té en béton précontraint par armatures adhérentes de réf : Leader L158, ont une longueur de 6,70 m.

Pour les entrevous, la solution s'est portée sur un produit destiné exclusivement au vide sanitaire, à savoir sur le modèle Leader EMS EcoVS. Ce modèle cumule, en effet, tous les avantages des entrevous en matériau de synthèse : légèreté, encombrement, facilité et rapidité de pose, sécurité... Il est, de plus, parfaitement adapté lorsqu'il est associé à un plancher chauffant, sous chape flottante.



Vue d'ensemble coté habitation



Détail des poutrelles et des entrevous avec au premier plan les tympans Leader EMS permettant d'assurer l'étanchéité en bout de travée.



Vue coté séjour

Mercredi 30 juillet, suite de la réalisation de la dalle.



L'état de surface de la face supérieure est spécialement étudié pour assurer une bonne adhérence au béton. La zone de marche comporte des aspérités évitant les effet de glissance.



Implantation des canalisations des eaux usées.



Coffrage du palier de l'entrée principale avec son ferraillage.

On aperçoit, au dessus des planelles (Bloc fin de hauteur 20 cm pour coffrer le nez de plancher) des éléments en brique pour augmenter la hauteur de béton. En effet, avec une longueur libre des poutrelles, de 6,60m, l'épaisseur du plancher fini doit être de 24 cm.

Le plancher est prêt maintenant à recevoir le béton.

Vendredi 1 août, coulée de la dalle; sous la pluie.



Vue générale; avec beaucoup de recul.



On aperçoit encore, une zone humide, dans la partie garage.


Devant, ce que l'on peut imaginer, la porte d'entrée.

Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 26 juillet 6 26 /07 /Juil 18:09

Vendredi 25 juillet, début de la construction du vide sanitaire.

La maison sort enfin de terre
.

Le vide sanitaire est constitué de 3 rangés de parpaings de 0,20 sur l'ensemble de la construction.

En effet, d'après le règlement du lotissement, le niveau d'implantation le plus bas du rez-de-chaussée ne doit pas être inférieur à la cote NGF 287,30. Le niveau du sol étant à la cote NGF 286,70 et les fondations se trouvant pratiquement au ras du sol, le besoin est de surélever le niveau de la dalle d'au moins 60 cm.



Arrivée des parpaings et du sable quelques jours auparavant.



Voilà le résultat après la première journée de maçonnerie.
Cette zone correspond au coin séjour + la cuisine.



Sous un autre angle



Au premier plan, le décroché correspond à l'entrée principale.

Lundi 28 juillet, suite et fin de la montée des murs extérieures.du vide sanitaire.



Angle sud ouest et à l'arrière le garage



Le même angle que ci-dessus mais cette fois-ci dans la direction ouest-est




Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 16 juillet 3 16 /07 /Juil 21:19


Eh bien c'est raté pour la coulée des fondations en fin de première semaine de juillet.

Après les fortes pluies tombées lors des orages des 2 et 3 juillet dernier (environ70 mm d'eau), ce qui a entraîné une forte montée des eaux, les fondations n'ont été coulées que le 15 juillet.

Nous prenons, en effet, un peu de retard par rapport au planning.



Et voilà le résultat une semaine après l'orage.


L'eau, étant à nouveau redescendue, le ferraillage peut maintenant se mettre en place. 



Ouf, les fondations sont coulées, on sort enfin de la zone humide.



Cette fois-ci la construction du vide sanitaire peut commencer.



Vue globale de la partie habitable


Par Dom - Publié dans : La maçonnerie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés